Le Vendée Globe au fil des ...

Un tremplin artistique

Historique des affiches du Vendée Globe par Jean-Pascal Duboil - Aquarelliste
Galerie virtuelle des affiches du Vendée Globe signées par Jean-Pascal Duboil

Lors de la quatrième édition du Vendée Globe, une aventure artistique a débuté après l’arrivée des skippers. Une édition de photos, cartes d’art et posters a immortalisé la course sous l’égide du fondateur du Vendée Globe : Philippe Jeantot.

“La rencontre avec Philippe Jeantot et la découverte de l’univers du Vendée Globe furent un véritable tremplin artistique pour moi !

La mer et les marins étaient déjà mes sujets de prédilection… le Vendée Globe a renforcé mon envie de peindre la mer sous un angle plus sportif.”

En 2004, le Vendée Globe passe sous la gestion du Conseil Général de la Vendée. Plusieurs artistes sablais tels que Jean-Claude Guignardeau, Vincent ou encore Jean-Luc Avrilla participent à l’émulation artistique créée autour de la célèbre course en solitaire.

“J’ai créé une affiche pour le départ en 2004 en voulant traduire le sentiment fort qui unit la ville des Sables d’Olonne au Vendée Globe.”

Quatre ans plus tard, forte de sa réputation grandissante, la course autour du monde et sans assistance place sur la même ligne de départ de nombreuses têtes d’affiche de la voile internationale.

Marc Thiercelin, Kito de Pavant, Alex Thomson, Loîck Peyron, Vincent Riou, Sébastien Josse, Mike Golding ou encore Jean le Cam vont se livrer une course de haute lutte. Mais ils devront s’incliner devant le triomphe de Michel Desjoyeaux. Il remporte son second Vendée Globe le 1er février à 16h11.

“En 2008, j’ai souhaité poursuivre l’idée de la remontée du chenal lors du départ. Après la Chaume et Arundel comme arrière plan en 2004, je voulais avoir une vue plus panoramique de la course.

J’ai donc peint pour cette édition, les monocoques qui prennent le large avec en fond les deux phares, le prieuré Saint-Nicolas et la baie des Sables d’Olonne.”

La septième édition voit la consécration de François Gabart, qui devient le plus jeune vainqueur du Vendée Globe. Il est également le premier navigateur à descendre sous la barre des 80 jours (78 jours – 2 heures – 16 minutes et 40 secondes). Il devance de quelques heures Armel Le Cléac’h qui prendra sa revanche en 2016-2017.

“Pour cette édition, je suis revenu à la création d’une affiche verticale avec une carte marine pour fond. Trois éclatés représentant le départ, le passage du Cap Horn et l’arrivée composent cette aquarelle.”

“Cette aquarelle a nécessité plus de 36 heures de travail dont 6 passées sur l’esquisse. Le dessin est un excellent guide pour poser l’aquarelle et je m’emploie à dessiner le maximum de détails. La mise en couleurs est facilitée par le dessin. Le temps consacré à la construction au crayon est vite rattrapée lors de la colorisation !”

Lire la vidéo

Le 6 novembre 2016, 29 concurrents se sont élancés à l’assaut de l’Everest des mers. Un nouveau record est établi par Armel Le Cléac’h qui boucle son tour du Monde sans assistance et sans escale en 74 jours 3 heures 35 minutes et 46 secondes.

C’est le breton Sébastien Destremau qui clôture la 8e édition du Vendée Globe.

“Pour sortir un peu des sentiers battus, j’ai décidé de rapprocher la palette du peintre et la mythique course. Chaque couleur de la palette illustre une étape du Vendée Globe…”

“Cette création a nécessité plus de 120 heures de travail. Chaque article de presse a été esquissé puis aquarellé. Certains titres, tous en rapport avec la course, sont lisibles…”

6e participation au Vendée Globe

“S’offrir, l’espace d’une affiche, la possibilité de prendre le départ à bord d’un monocoque fut mon objectif dans la création de cette nouvelle aquarelle estampillée Vendée Globe 2020-2021”

Vendée Globe : au cœur du départ !